Calpurnia Tate, tome 2 : Calpurnia et Travis

61BeB-Tx93L._SX336_BO1,204,203,200_Résumé : A douze ans, le monde de Calpurnia Tate ne dépasse pas les limites du comté de Caldwell. Mais, pour qui sait regarder avec étonnement et curiosité, il y a là mille choses à découvrir. Son frère Travis rapporte à la maison un tatou, des geais bleus et un coyote, toutes sortes d’animaux sauvages qu’il veut apprivoiser en cachette. Et son grand-père initie Calpurnia aux mystères des sciences naturelles. La famille de Calpurnia accueille sa cousine Aggie, et, surtout, un vétérinaire vient s’installer près de chez eux. Pour Calpurnia, c’est l’occasion rêvée de donner enfin corps à ses ambitions…

Avis : Après un premier tome pétillant, drôle et très instructif, il me tardait de retrouver l’espiègle Calpurnia Tate dans de nouvelles aventures. Et je dois dire que je n’ai pas été déçue, même si le ton m’a cette fois-ci paru plus dur, plus incisif, et Calpurnia, un  peu moins sympathique. J’ai néanmoins passé un agréable moment de lecture.

4/5

Extrait : « A ma grande stupéfaction, ce fut le jour de l’An 1900 que je vis tomber la neige pour la première fois. La belle affaire, me direz-vous, mais, dans le centre du Texas, c’est un événement rarissime. La veille au soir, j’avais justement pris la résolution de voir la neige au moins une fois avant de mourir, mais sans trop y croire. Et voilà que quelques heures plus tard mon voeu improbable était exaucé : la neige avait transformé notre ville bien ordinaire en un paysage d’une beauté féerique. À l’aube, vêtue seulement de ma robe de chambre et de mes pantoufles, je m’étais précipitée dans les bois enveloppés d’un silence ouaté pour admirer le fin manteau de neige, le ciel couleur d’étain et les arbres drapés d’argent, jusqu’à ce que le froid m’oblige à regagner la maison. De plus, emportée par l’effervescence, la fièvre, la solennité avec laquelle on saluait cet événement je m’imaginais que ce nouveau siècle allait m’apporter un merveilleux avenir et une treizième année magique. »

« Calpurnia et Travis » – Jacqueline Kelly

Publicités

Avant l’ouragan

51cGVsY3UPL._SX325_BO1,204,203,200_Résumé : En Louisiane, tout le monde croit aux esprits. Lanesha, elle, a le don de les voir. « Tu es comme moi, ma chérie, tu as un don de double-vue », lui a expliqué Mama Ya-Ya, la sage-femme qui l’a recueillie à sa naissance. Mama Ya-Ya, savait qu’un ouragan approchait, bien avant que la radio et la télévision n’en parlent. Les dégâts seront incommensurables, répète le présentateur. Tous les habitants de la Nouvelle-Orléans doivent quitter la ville. Mama Ya-Ya est très âgée, et ne possède pas de voiture, alors Lanesha a fait des provisions d’eau et de nourriture, et a cloué des planches sur les fenêtres. Elle ne sait pas ce qui l’attend, mais elle se prépare de toutes ses forces à survivre. Avec TaShlon, le fils des voisins, avec le chien Spot qu’ils viennent d’adopter ensemble. Avec le fantôme silencieux de sa mère, qui est venu pour l’aider. Avec l’amour de Mama Ya-Ya, qui est incommensurable.

Avis : En grande adepte de la série « Treme » (HBO), le sujet de ce livre ne pouvait décemment pas me laisser de marbre. Et je dois dire que j’étais assez curieuse  quant à la manière d’aborder cet évènement tragique avec un lectorat de 9-12 ans. Verdict : c’est assez réussi, on y est, on ressent la tension qui monte au fur et à mesure que les rues se vident, on perçoit l’atmosphère étrangement calme et pesante, puis inéluctablement vient la terreur, l’effroi, l’attente… De ce point de vue, c’est très réaliste. Et les personnages sont vraiment attachants. Cependant, j’ai eu un peu de difficultés à me plonger totalement dans ce récit, comme si je regardais cette histoire se dérouler au loin. Peut-être parce que ce livre est assez court, et que j’aurais aimé que l’auteure prenne davantage le temps de creuser les personnages. Je suis donc un peu restée sur ma faim. Mais peut-être aussi n’ai-je pas suffisamment pris en considération l’âge ciblé. Bref, un bon moment de lecture, que j’aurais probablement apprécié davantage si j’avais été plus jeune.

★★★☆☆

Extrait: « – La météo annonce une grosse tempête, peut-être un ouragan. Qu’est-ce que j’avais dit? dit Mama Ya-Ya en éteignant le feu sous une casserole. Je le sentais. J’ai vu les oiseaux quitter leurs arbres, j’ai vu que l’eau mettait du temps à bouillir. Rentre tout de suite après les cours, Lanesha. Je vais avoir besoin de toi pour acheter des réserves. Du lait, du pain, du riz, des haricots et des bouteilles d’eau. 
– Tu crois que ce sera un autre Betsy? 
Avant ma naissance, l’ouragan Betsy a ravagé La Nouvelle-Orléans. J’ai vu des images d’archive au journal télévisé. Les gens n’avaient même plus d’eau potable ni de nourriture. Mama Ya-Ya nous veut prêtes à toute éventualité. »

« Avant l’ouragan » – Jewell Parker Rhodes

Sacré silence

41073r2gvsl-_sx307_bo1204203200_Résumé : Une route dans un désert de silence. Lumpe, marchande de sons, roule devant elle son bidon plein de bruits, à la recherche de clients. une jeune femme apparaît, une petite boîte de coca vide à la main. ce n’est pas vraiment la rencontre que Lumpe espérait faire.  

Avis : Ce que j’aime plus que tout dans les histoires de Philippe Dorin, c’est cette rencontre entre l’imaginaire et la philosophie; comme si l’auteur, nous prenant par la main, s’amusait à nous égarer sur les chemins de son univers onirique, et l’air de rien, nous lançait une invitation à la réflexion. Cette piécette ne déroge pas à la règle, et même si je l’ai trouvée relativement en-deça de ses autres écrits, j’ai tellement d’affection pour l’imaginaire de Philippe Dorin que je ne peux être sévère…

★★★☆☆

Extrait :

LUMPE

Mais enfin qui es-tu ? J’ai besoin de savoir, tu comprends ? Amie ou ennemie ? Avec moi ou contre moi ? Soit tu fais la cliente, soit tu fais la marchande ! Faut que je sache ! Soit tu es dehors, soit tu es dedans ! Mais pas à coté !

ÉCHO

Long silence.

« Sacré silence » – Philippe Dorin

La balafre

51pzr35nerl-_sx302_bo1204203200_Résumé : Olivier vient d’emménager dans un hameau perdu. Un soir, l’adolescent est attaqué par le chien des voisins qui se jette sur la grille avec une rage terrifiante. Ses parents pensent qu’il a rêvé, car la maison est abandonnée depuis des années. Olivier est le seul à croire à l’existence de l’animal, le seul à voir une petite fille jouer avec ce chien. Obsédé par ces apparitions fantomatiques, Olivier veut comprendre.  

Avis : Il me semble que si j’avais lu ce roman il y a 25 ans (argh), il m’aurait beaucoup plu. Mais puisque j’ai depuis quelques livres supplémentaires au compteur – et donc, un sens critique un poil plus aiguisé – je pense n’avoir pu savourer cette histoire à sa juste valeur. Néanmoins, j’ai passé un bon moment, et apprécie toujours autant la plume de Jean-Claude Mourlevat. 

★★★☆☆

Extrait : « Comme nous roulions dans les faubourgs déserts avant de nous engager sur la nationale, il me semblait que je laissais derrière moi le monde de la réalité, que les choses s’étaient mises à flotter, que… ça n’était plus la vraie vie. Je me suis dit que ça allait passer mais cette sensation est restée tenace. En réalité, elle ne m’a lâché que dix mois plus tard, jour pour jour, le 21 juin de l’année de mes quatorze ans, quand ce même camion nous a déposés ici, nous et nos meubles, devant notre maison, pratiquement à la même heure. (…) L’année qui s’est écoulée entre ces deux nuits d’été m’a toujours semblé irréelle. Aujourd’hui encore, je m’en souviens comme d’un rêve. D’un rêve éveillé. Comme si je m’étais regardé la vivre. »

« La balafre » – Jean-Claude Mourlevat

Moi, Boy

9782070612925_1_75Résumé : Que se passe-t-il quand on attrape une ratite ? Et quand on simule une crise d’appendicite ? Avez-vous jamais fumé du tabac de chèvre ? Vous a-t-on déjà affublé d’un costume qui donne l’air d’un employé des pompes funèbres pour vous rendre à l’école ? A travers le récit de ses aventures, découvrez un jeune Roald Dahl qui ressemble étonnamment aux héros de ses livres !

Avis : Je suis littéralement tombée sous le charme du ton de Roald Dahl lorsqu’il narre, avec beaucoup de tendresse, ses délicieux souvenirs d’enfance. Tantôt dramatiques, tantôt loufoques, souvent très drôles, ces anecdotes ne sont d’ailleurs pas sans rappeler les aventures rocambolesques de certains personnages croisés au détour des ouvrages de l’auteur. Cependant, la seconde partie, celle de l’adolescence et des internats, m’a un peu moins enchantée. Le ton est plus sérieux, plus dur, moins fantaisiste, parfois même un peu moralisateur, ce qui m’a peinée. Je ne pense donc pas lire la suite, « Escadrille 80 ». Néanmoins, ça reste une petite lecture sympathique.

★★★☆☆

Extrait : « Vous pouvez donc comprendre que nous avions une dent contre Mme Pratchett, mais nous ne savions pas très bien comment nous venger d’elle. De nombreux plans avaient été conçus, mais aucun ne valait grand-chose. Aucun, à vrai dire, jusqu’au jour où brusquement, par un mémorable après-midi, nous trouvâmes une souris morte. »

« Moi, Boy » – Roald Dahl

Harry Potter et les reliques de la mort

9782070643080_1_75Résumé : Cette année, Harry a dix-sept ans et ne retourne pas à Poudlard. Avec Ron et Hermione, il se consacre à la dernière mission confiée par Dumbledore. Mais le Seigneur des Ténèbres règne en maître. Traqués, les trois fidèles amis sont contraints à la clandestinité. D’épreuves en révélations, le courage, les choix et les sacrifices de Harry seront déterminants dans la lutte contre les forces du Mal.

Avis : Me voici parvenue au terme de cette saga ! J’ai pris un évident plaisir à découvrir cet univers, à partager les aventures d’Harry Potter et ses comparses. J’ai frémi face aux dangers, ri des déboires de Ron, été émerveillée par l’ingéniosité des trouvailles, et surtout, je me suis souvent surprise à tourner frénétiquement les pages, parfois même jusque tard dans la nuit. Parce que c’est indéniable, J.K. Rowling sait raconter des histoires !

Extrait : « – Je voudrais savoir une dernière chose, dit Harry. Est-ce que tout cela est réel ? Ou bien est-ce dans ma tête que ça se passe ?
Dumbledore le regarda d’un air radieux et sa voix résonna avec force aux oreilles de Harry, malgré la brume lumineuse qui descendait à nouveau sur eux en masquant sa silhouette :
– Bien sûr que ça se passe dans ta tête, Harry, mais pourquoi donc faudrait-il en conclure que ce n’est pas réel ? »

« Harry Potter et les reliques de la mort » – J.K. Rowling

Harry Potter et le prince de sang-mêlé

9782070643073_1_75Résumé : Dans un monde de plus en plus inquiétant, Harry se prépare à retrouver Ron et Hermione. Bientôt, ce sera la rentrée à Poudlard, avec les autres étudiants de sixième année. Mais pourquoi Dumbledore vient-il en personne chercher Harry chez les Dursley ? Dans quels extraordinaires voyages au cœur de la mémoire va-t-il l’entraîner ?

Avis : Un peu moins embarquée par ce tome, je me suis même parfois un peu ennuyée. Mais cette fin, bon sang… J.K. Rowling, ou l’art de vous embarquer exactement quand il le faut !

★★★★☆

Extrait : « Pendant un moment, le Premier Ministre les regarda tous les deux d’un air désespéré puis les mots qu’il s’était efforcé de ravaler toute la soirée jaillirent enfin:
– Voyons, pour l’amour du ciel… vous êtes des SORCIERS! Vous pratiquez la MAGIE! Vous êtes sûrement capables d’arranger… TOUT CE QUI SE PASSE!

Scrimgeour tourna lentement sur lui-même et échangea un regard incrédule avec Fudge qui parvint à sourire en répondant d’un ton aimable:
– L’ennui, monsieur le Premier Ministre, c’est que l’autre camp aussi pratique la magie. »