Bénis soient les enfants et les bêtes

41OKaE8JOiL._SX331_BO1,204,203,200_Résumé : Ils sont six adolescents à s’être rencontrés dans ce camp de vacances en plein cœur de l’Arizona. Leurs riches parents ne savaient pas quoi faire d’eux cet été-là, et ils ont décidé d’endurcir leurs rejetons en les envoyant au grand air pour qu’ils deviennent de “vrais cow-boys”. Au sein du camp, ces enfants se sont trouvés, unis par le fait que personne ne voulait rien avoir à faire avec eux. Cette nuit-là, alors que tout le monde est endormi, ils ont une mission à accomplir, un acte de bravoure qui prouvera au monde entier qu’ils valent quelque chose. Et ils iront jusqu’au bout de leur projet, quel que soit le prix à payer.

Avis : C’est indéniable, Glendon Swarthout sait raconter des histoires. Celle-ci est à la fois belle, folle, étrange et terriblement douloureuse, un peu à l’image de ce que peut être l’amère et jubilatoire adolescence. Ce récit m’a pris aux tripes, et les dernières pages m’ont littéralement chamboulée… S’il n’y avait pas eu ces indices qui divulguent un peu trop rapidement à mon goût l’essence de l’intrigue, ç’aurait vraiment pu être un coup de cœur.

4,5/5

Extrait : « Ils frissonnèrent. L’air s’était rafraîchi et la sueur provoquée par la danse séchait sur leur peau. C’était cette dernière heure floue entre le jour et la nuit, celle où les hommes approchent de la vérité et perdent leurs illusions. »

« Bénis soient les enfants et les bêtes » – Glendon Swarthout

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s