Comment éviter de se fâcher avec la terre entière en devenant parent

51-+UAdPi7L._SX376_BO1,204,203,200_Résumé : « 35 ans et toujours pas d’enfant ? Attention, il sera bientôt trop tard ! »; « Les nouveaux pères sont-ils de meilleures mères ? »;  » Faut-il mater l’enfant-roi ? »; « Survivrons-nous à la bombe A-dolescence ? » Voici quelques-uns des éternels débats liés à la parentalité qui font rage en famille et entre amis, qui font les gros titres des magazines « parentalité » et qui enflamment les forums de jeunes parents. À l’opposé des livres « modes d’emploi » qui proposent des solutions toutes faites, les auteures invitent tous les parents et plus largement les citoyens à s’emparer de ces questions d’éducation et de parentalité qui sont autant d’enjeux de société pour trouver LEURS propres réponses. Parce qu’il ne suffit pas de dire aux parents « Ayez confiance en vous ! », elles retournent aux sources (psychologie, histoire, sociologie, médecine) et éclairent les bases scientifiques et idéologiques de ces débats, permettant ainsi à chacun de se construire (ou reconstruire) parent en nourrissant sa propre réflexion. Un formidable un outil d’empowerment qui permettra aux parents de construire la « bonne » solution, c’est-à-dire celle qui prend sens maintenant, pour eux, leur enfant, leur famille.

Avis : Je ne suis pas mère, n’ai pas pour projet de le devenir, et n’avais donc par conséquent jamais lu de livre sur la parentalité auparavant. Ce qui ne m’empêche pas de penser que celui-ci est différent des autres ouvrages traitant de ce thème, car ses auteures ne sont pas là pour nous donner des conseils formatés, ne tiennent jamais de discours moralisateurs, ni ne prétendent détenir LA vérité. Il s’agit ici de faire confiance à l’intelligence de chacun en nous donnant des clés (historiques, sociologiques, scientifiques…) nous permettant de nous forger notre propre opinion. Certes, c’est parfois un peu consistant (il est sans doute préférable de prendre le temps, de n’en lire que quelques passages à la fois), mais l’humour et l’auto-dérision qui jalonnent ces pages allègent la somme importante d’informations et de réflexions. Bref, un ouvrage très intéressant et stimulant, dans le plus grand respect des choix de chacun.

★★★★☆

Extrait : « On se prend à rêver d’un monde où les choix des uns ne seraient pas perçus par les autres comme un affront ou une désapprobation de leur propre mode de vie. Un monde où la souffrance et les espoirs des uns seraient entendus et respectés, au lieu d’être déniés et minimisés car considérés comme impudiques. Un monde où chacun se sentirait libre de se raconter ou non, de se justifier ou non, et où peut-être on finirait par accepter que le « meilleur » choix reste celui qui a du sens à ce moment, pour ces parents, pour cet enfant, pour cette famille.
Si vous avez 35 ans, que vous n’avez pas d’enfants, dites-vous que d’autres sont dans votre cas. Que ni votre entourage ni le milieu médical ni la biologie ne sont à même de décider pour vous de l’urgence ni de la nécessité de procréer, pour autant que vous le souhaitiez. »

« Comment éviter de se fâcher avec la terre entière en devenant parent ? »
Béatrice Kammerer, Amandine Johais

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s