Hyperbole

51moodwbiol-_sx344_bo1204203200_Résumé : Dans ce roman graphique hors du commun, Allie Brosh, une surdouée de 25 ans, raconte ses souvenirs d’enfance, ses angoisses existentielles, sa dépression et ses histoires absurdes avec les chiens. Par-delà la dérision, c’est un beau livre sur la condition humaine. Allie Brosh pourrait être la fille de Woody Allen – pour son humour utilisé comme arme antinévrose – et de Virginia Woolf – pour ses capacités d’introspection. 

Avis : Certaines histoires m’ont vraiment bien fait marrer (peut-on parler de ces chiens crétin et psychopathe ? Et de la petite Allie, qui à l’époque était déjà pas mal perchée ?) Quant aux chapitres évoquant l’angoisse existentielle et la dépression de son auteure, ils sont parfois durs, voire insupportables, mais toujours justes, et rarement impudiques. Alors oui, certains diront que les dessins sont vraiment moches, mais on s’en tamponne le coquillard, ça fait partie du charme biscornu de ce chouette roman graphique ! Bref, une évocation drôle, brute et moderne de la difficulté de s’adapter, de trouver sa place de jeune adulte dans ce monde de fous.

★★★★☆

Extrait : dscf9242

« Hyperbole » – Allie Brosh

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s