Outlander, tome 1 : Le chardon et le tartan

51gke23mifl-_sx340_bo1204203200_Résumé : 1945. Claire passe ses vacances en Écosse, où elle s’efforce d’oublier la Seconde Guerre mondiale auprès de son mari, tout juste rentré du front. Au cours d’une balade, la jeune femme est attirée par un mégalithe, auquel la population locale voue un culte étrange. Claire aura tôt fait d’en découvrir la raison : en s’approchant de la pierre, elle se volatilise pour atterrir au beau milieu d’un champ de bataille. Le menhir l’a menée tout droit en l’an de grâce 1743, au cœur de la lutte opposant Highlanders et Anglais. Happée par ce monde inconnu et une nouvelle vie palpitante, saura-t-elle revenir à son existence d’autrefois ?

Avis : Voilà un livre bourré de défauts… mais terriblement addictif ! J’avoue avoir débuté ma lecture un peu à reculons (best-seller, romance à l’eau de rose, erreurs historiques, « vu à la télé »… tout ça tout ça), mais, dans un plaisir presque coupable, je me suis rapidement laissé prendre au jeu. Certes, j’ai souvent tiqué sur les nombreuses invraisemblances qui jalonnent le récit, le comportement de Claire m’a parfois hérissé le poil, et quelques scènes ont fait bondir la féministe qui sommeille en moi, mais j’ai de suite été happée par cette histoire, et je le confesse, dans une hâte presque fiévreuse, je me suis déjà procuré le deuxième tome… Cependant, je ne peux décemment pas lui attribuer plus de 3 étoiles, tant les défauts sont grands; et même s’il m’a parfois évoqué le superbe « Un bûcher sous la neige » de Susan Fletcher, je n’ai pu que constater sa pâleur face à ce très grand roman. Cela reste néanmoins une histoire prenante, dont il me tarde de connaître la suite.

★★★☆☆

Extrait : « Je me souviens qu’une nuit, voyageant en automobile, bercée par le ronronnement du moteur et l’impression de douce apesanteur, je me suis endormie sur le siège du passager. Le conducteur a pris un pont trop rapidement et a perdu le contrôle du véhicule. Je me suis réveillée en sursaut, passant sans transition de mon rêve de flottement à la lumière aveuglante des phares de la voiture qui se précipitait vers nous. J’eus alors l’impression de tomber en chute libre, mon estomac me remontant dans la gorge. C’est à peu près ce que je ressentis entre les deux blocs de pierre du cromlech, en bien plus puissant. »

« Outlander, tome 1 : Le chardon et le tartan » – Diana Gabaldon

Publicités

Une réflexion sur “Outlander, tome 1 : Le chardon et le tartan

  1. Pingback: Outlander, tome 2 : Le talisman | La bouquinerie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s