L’origine du monde

51iLgPIxxCL._SX352_BO1,204,203,200_Résumé : Une certaine partie du corps de la femme, celle que Gustave Courbet a évoquée dans son tableau L’origine du monde, a suscité et continue de susciter l’intérêt un peu trop «vif« de certains représentants de la gent masculine. C’est ainsi que le Dr. Kellogs, l’inventeur des corn-flakes, a pu affirmer que la masturbation provoque le cancer de l’utérus et le Dr. Baker Brown a pu préconiser l’éradication de l’onanisme féminin par l’ablation du clitoris (la dernière a été pratiquée en 1948). Si le corps médical n’y va pas avec le dos de la cuillère, les philosophes ne sont pas en reste. Jean-Paul Sartre peut ainsi écrire « …le sexe féminin… est un appel d’être, comme d’ailleurs tous les trous ». Sous la plume acérée de Liv Strömquist défile toute une galerie de personnages (pères de l’église et de la psychanalyse, pédagogues, sexologues) dont les théories et les diagnostics ont eu des conséquences dévastatrices sur la sexualité de la femme.

Avis : J’ai découvert cette très chouette BD grâce à Sarah de la librairie Mollat, dans l’une des pastilles intitulées « Ne prêtez pas ce livre ! (on ne vous le rendra jamais) », et je l’en remercie sincèrement ! Parce que j’ai adoré me plonger dans ce pamphlet en noir et blanc, où l’on apprend quantité de choses, tantôt effroyables (que dire de ce cher Freud qui préconisait la rhinoplastie en guise de traitement des règles douloureuses…), tantôt loufoques (ainsi, quel que soit le pays, l’époque ou la religion, il n’est pas rare de retrouver des figurines de femmes exhibant leur vulve aux portes des maisons, des villes, dans les temples ou les églises, et ce apparemment dans un but de protection contre le diable ou les mauvais esprit – on en trouve d’ailleurs à l’église Saint-Hilaire de Poitiers). Vous l’aurez compris, il est ici question de vagin, clitoris, masturbation, orgasme, menstruations et de ces « zinzins de la zézette, furieux de la foufoune, maboules de la moule » qui, à travers les siècles, et sous couvert de religion ou d’expérimentation scientifique, ont salement contribué à dégrader la connaissance et l’image du sexe féminin. Bref, une BD ultra-documentée à l’humour acerbe… à mettre entre toutes les mains !

★★★★★

Extrait DSCF8574

« L’origine du monde » – Liv Strömquist

Publicités

Une réflexion sur “L’origine du monde

  1. Pingback: Les sentiments du prince Charles | La bouquinerie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s