Everything everything

imagesRésumé : Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

Avis : Je ne m’attendais pas à grand chose en plongeant dans cette histoire, et pourtant, je l’ai quasiment lue d’une seule traite ! Certes, on y rencontre quelques petits défauts (notamment 2 ou 3 invraisemblances), mais qu’importe, c’est frais, c’est juste, c’est drôle, c’est intelligent, les personnages sont rudement bien construits, et contrairement à ce que je craignais un peu, point de niaiserie ou de misérabilisme ici. Quant aux illustrations et à la mise en page, c’était exactement ce qu’il fallait. Bref, un excellent moment de lecture !

★★

Extrait : « J’étais heureuse avant de le rencontrer. Mais à présent je suis vivante, ce qui est totalement différent. »

« Everything everything » – Nicola Yoon

Publicités

Une réflexion sur “Everything everything

  1. Pingback: Toutes ces choses qui nous échappent | La bouquinerie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s