Sans oublier la baleine

9782234079717_1_75Résumé : À Saint-Piran, en Cornouailles, on se souvient encore du jour où le jeune homme nu a été rejeté sur la plage par l’océan. Une entrée en scène des plus originales. Les villageois se portent bien sûr à son secours : l’ineffable Dr Books, le glaneur Kenny Kennett, Demelza, romancière à l’eau de rose… ou encore la pimpante épouse du vicaire. Sans oublier la baleine, à l’arrière-plan, qui ne veut plus quitter la côte. Personne ne sait alors que Joe Haak a fui la City, terrorisé à l’idée que le programme de prédictions qu’il a inventé n’entraîne l’effondrement de l’économie mondiale. Avec ce nouveau venu, un sentiment de fin du monde vient contrarier la quiétude de Saint-Piran…

Avis : La couverture est superbe, le résumé alléchant… mais hélas, je n’ai pas du tout été embarquée par cette histoire. Pourtant, le début m’intriguait, la délicieuse impression d’entrer dans un univers un peu particulier, à la fois insolite et poétique. Mais très vite, la magie retombe, les personnages perdent de leur consistance et les situations deviennent invraisemblables. Je dois dire aussi que les nombreuses analepses m’ont perturbée, sans parler des coquilles à répétition et de la traduction, qui m’a paru parfois approximative. Bref, j’aurais aimé pouvoir être enchantée par ce livre prometteur, mais j’ai malheureusement très vite décroché…

★★☆☆☆

Extrait : « Peut-être vous feront-ils asseoir sur un banc, face à l’océan, pour vous raconter toute l’histoire, celle de la baleine et l’homme nu sur la plage. Peut-être même vous inviteront-ils à longer avec eux la très ancienne digue qui enserre le port, puis le sentier rocailleux qui contourne le cap avant de déboucher sur la plage. Là, ils vous indiqueront sans doute le rocher sur lequel était juché Kenny Kennet lorsqu’il aperçut la baleine ; ainsi que la langue de sable, à deux pas de là, où l’on découvrit le prénommé Joe. Et sans doute qu’en contemplant les rochers épars et peu engageants qui festonnent le rivage, ils s’interrogeront tout haut :  » Qui pourrait flotter et dériver au milieu de tout ça sans se faire déchiqueter ? »

Sans oublier la baleine – John Ironmonger

Publicités

4 réflexions sur “Sans oublier la baleine

  1. C’est la seule chronique écrite que j’ai pu trouver sur Livraddict ! ^^ Donc merci !
    J’en suis à un peu plus de la moitié et je voulais lire des avis sur ce livre, et hélas, j’ai pour l’instant le même avis que toi, très emballée au début, par ce type débarqué de Londres, qui va se redécouvrir dans un petit village de Cornouailles, mais c’est retombé très vite. Toutes ces histoires de finances, de banques d’affaires qui spéculent sur les pertes des entreprises, ça ne me plait plus trop. Et puis, c’est vrai, les situations ne sont pas très crédibles … Enfin, je vais le finir quand même et je laisserais mon petit commentaire sur LA.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s