Les enfants reviendront après l’Épiphanie

9782845740143_1_75Résumé : Mars 1767. Une jeune femme, Sara Banzet, transcrit dans un cahier l’enseignement qu’elle donne à des enfants du Ban-de-la-Roche, vallée vosgienne isolée, où l’on a encore récemment brûlé des « sorcières ». Son maître à penser, le pasteur Oberlin, lui a enseigné une pédagogie toute vivante, faite d’expériences, de collections de roches et d’objets divers, d’études de la nature.  

Avis : (livre lu dans le cadre d’une opération Masse Critique organisée par Babelio) Petite histoire qui nous plonge au XVIIIè siècle, dans le quotidien d’une « conductrice de la tendre enfance ». A l’époque, point de pédagogie Freinet ou Montessori… et pourtant ! Avec beaucoup de douceur, d’humilité et d’intuition, Sara accompagne ses petits élèves à la découverte des choses simples et essentielles de la vie, mais aussi d’eux-mêmes. Ainsi, le contraste avec la dure réalité de cette époque est frappant, et les principes de Sara se heurtent souvent à la violence quotidienne. Le sujet avait tout pour me plaire, travaillant moi-même dans une école maternelle alternative. Je regrette cependant que ce livre soit si court, et me laisse un goût d’inachevé. J’aurais aimé que l’on en sache davantage sur Sara et les enfants, et que l’on puisse passer un peu plus de temps en leur compagnie. Un peu frustrée donc, mais contente d’avoir pu découvrir le quotidien d’une « institutrice » à cette époque, grâce à l’éditeur le Verger, que je remercie pour ce livre offert.

★★★☆☆

Extrait : « Ce matin, je leur ai fait voir le bel arc-en-ciel sur les deux vallées. Le Nicolas a clamé : c’est si beau qu’on se sent riche. Le Claude l’a regardé avec admiration, le Frédéric a crié :
– Nick, i’ dit des mots qui font du clair…
J’en ai profité pour leur faire voir la rosée sur les branches de sureau, le serpolet, la menthe. Et je leur ai montré les feuilles d’orties toutes vernissées, au bord du champ, et leur ai rappelé que la mêlée d’orties était très bonne au printemps, pour purifier le sang. »

« Les enfants reviendront après l’Épiphanie » – Olympia Alberti

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s