L’assassin royal T.1, L’apprenti assassin

9782290352625_1_75Résumé : Au royaume des Six-Duchés, le prince Chevalerie, de la famille régnante des Loinvoyant – par tradition, le nom des seigneurs doit modeler leur caractère – décide de renoncer à son ambition de devenir roi-servant en apprenant l’existence de Fitz, son fils illégitime. Le jeune bâtard grandit à Castelcerf, sous l’égide du maître d’écurie Burrich. Mais le roi Subtil impose bientôt que Fitz reçoive, malgré sa condition, une éducation princière. L’enfant découvrira vite que le véritable dessein du monarque est autre : faire de lui un assassin royal. Et tandis que les attaques des Pirates rouges mettent en péril la contrée, Fitz va constater à chaque instant que sa vie ne tient qu’à un fil : celui de sa lame…

Mon avis : J’ai longtemps entendu parler de cette série, dont les avis étaient quasi-unanimement dithyrambiques (l’auteure est même encensée par un certain Monsieur George R.R. Martin : « Actuellement, dans le marché bondé de la fantasy, les livres de Robin Hobb sont comme des diamants dans une mer de zircons. » C’est dire !). Est-ce pour cela que j’ai été un peu déçue ? Puisqu’il s’agit d’un premier tome, il est surtout question ici de mise en place du décor et de présentation des personnages, donc quelques longueurs sont à déplorer. Cependant, on y découvre un univers intéressant, quelques belles trouvailles, du suspens, ainsi que des protagonistes souvent attachants. Bref, une lecture assez inégale (parfois, je ne parvenais pas à refermer le livre, parfois je peinais à le garder ouvert), mais la découverte fut relativement agréable. Quant à savoir si je lirai les 12 autres tomes (rien que ça !), seul l’avenir nous le dira…

★★★☆☆

Extrait :  « L’exercice qui permet de se concentrer est simple. Il suffit de cesser de penser à ce que l’on veut faire, de cesser de penser à ce que l’on vient de faire ; puis de cesser de penser que l’on a cessé d’y penser ; alors on trouve le Maintenant, le temps qui s’étend sur l’éternité et qui est le seul temps qui existe réellement. En ce lieu, on a enfin le temps d’être soi-même. »

« L’assassin royal, T.1 : L’apprenti assassin » – Robin Hobb 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s